Logiciels Tiers contre Déconnexions VPN

Liste des utilitaires pour VPN qui permet de se protéger des déconnexions du VPN. Le but de ces utilitaires est de bloquer le trafic internet aux logiciels de son choix (Navigateurs, Logiciels de Torrent, eMule P2P)

Ces utilitaires de « Protection d’ IP » sont à connaître car certains VPN ne possède pas de VPN Kill switch (Option protection d’ IP) dans leur logiciel de connexion OpenVPN. De même si vous n’ êtes satisfaits de la performance du Secure IP Bind de votre VPN alors ces utilitaires peuvent être une alternative.

  • VPNCheck Pro est payant. Un peu cher (15,52 € – Licence à vie) mais il a l’ avantage de gérer les connexions OpenVPN (alors que VPNLifeGuard se limite aux connexions réseau: L2TP – PPTP – SSTP) et d’ avoir quelques fonctions supplémentaires: Computer ID protectionSecurity against WiFi WPA/WPA2 backdoorsDNS leak fix en plus du classique IP protection.Pour vous faire une idée du logiciel (et appréhender la configuration et les options) une offre d’ essai de 13 jours est possible avec l’ ensemble des fonctions (Trois applications maxi dans le processus Cycle IP:Task). Attention: Sur la page Free Trial les indications sont donc erronées. On va s’ attarder sur la configuration car elle est un peu ardue – …

Onglet principal:

4 remarques:

– Le Cycle IP: Task permet d’ associer des logiciels au VPN. En cas de coupure de ce VPN les logiciels associés se coupent et s’ activent dès connexion ou reconnexion à condition que le Login info soit configurée

– Login info: Permet à VPNCheck Pro de lancer votre VPN. En cliquant sur Config file vous choisissez votre serveur (vous en avez donc qu’ un seul !). On vous conseille de renommer votre fichier en ne laissant aucun espace pour éviter les erreurs. Ainsi le nom d’ origine: 16 ibVPN NL-Amsterdam2 (P2P) devient : ibVPNNL

– Protect linkage: Certains VPN se coupent (les gratuits selon l’ auteur du log) en cas d’ inactivité. Cochez donc.

– DNS leak fix. C’est l’ option la plus avancée. Cette option sert à prévenir la fuite de DNS. Les DNS permettent de faire correspondre un nom de serveur à une adresse IP (Jamais on en a autant parlé d’ ailleurs). Chaque F.A.I utilisent ces propres DNS, d’ autres existent comme ceux d’ OpenDNS ou de Google. Une fuite de DNS intervient lorsque votre requête auprès du DNS primaire se fait en dehors du VPN. Dans ce cas votre F.A.I connaît le site que vous allez visiter. Rassurez-vous tous les VPN connaissent la possibilité et ils utilisent des DNS alternatifs ou des serveurs DNS locaux. Quant à VPNCheck Pro il ne modifie pas le DNS que vous utilisez mais remplace son adresse (type: 8.8.8.8 —> serveur DNS de Google) par 0.0.0.0 (CMD => ipconfig/all) dans les informations réseaux.

Onglet Change ID: Onglet très important qui permet de changer le HostName, le Nom de votre ordinateur (Computer ID) et l’ adresse MAC de votre carte réseau

Le site explique le pourquoi: Why is Computer ID protection important?. En d’ autres termes il est possible:

– De protéger son réseau Wifi d’ une attaque par un vol de mot de passe en changeant son adresse Mac (ce n’est pas un changement physique). Il existe d’ autres logiciels comme MAC Address Changer qui permettent aussi cette opération.

– Grâce à un script de suivre vos téléchargements à partir de recoupement de votre Hostname, Mac Adress (Identifiant unique de votre carte réseau) et Computer ID.

!Attention!: Ne vous lancez pas là dedans si vous êtes un débutant ! (Par exemple pensez à la configuration de votre Box en mode routeur et l’ adresse Mac qui correspond) – Il n’ y a pas d’ option: Reset function. Il faudra donc manuellement changer ce que VPNCheck modifie. Il faudra vous même désinstaller et réinstaller le Pilote de votre carte réseau (Gestionnaire de périphériques) pour revenir à votre réelle Mac Adress. De même pour revenir au nom d’ origine de votre ordi (Nom de l’ hôte) il faudra le rechanger dans les paramètres système avancés => Nom de l’ ordinateur.

Le résultat est probant:

Si le VPN (en ayant l’ option Cycle « IP:Task is » active) se coupe alors les programmes installés se ferment intégralement ! Mais payer pour un logiciel de protection d’ IP (même avec de bonnes options) n’ est plus nécessaire comme dans le passé !

  • VPN Life Guard utilise le même principe. Il est gratuit mais compatible qu’ avec les protocoles PPTP et IPSec mais pas OpenVPN, autrement dit qu’avec les protocoles apparaissant dans « connexions réseau » de Windows.

VPN-Life-Guard-VyprVPN

  • VPN Watcher: Dernier né. Petit soft, ultra léger et terriblement efficace. Il remplit son cahier des charges: couper les logiciels en cas de coupre du VPN. Pour le protocole PPTP il faut activer la case: Strict Mode – Il faut les ajouter manuellement les exe des logiciels. Par défaut sont présents uTorrent et Firefox.  Il existe une version payante qui porte le même nom mais qui est graphiquement très différente ! Visiblement les développeurs du Log payant n ‘ont pas de liens avec le développeur d’ origine: Site du développeur

VPN Watcher

vpnautoconnect-appArmor

5 derniers articles de Mahi

Share

1 Commentaire sur “Logiciels Tiers contre Déconnexions VPN”

LAISSER UN COMMENTAIRE

  1. zozo dit :

    Salut,
    VPN autoconnect n’est plus mis à jour depuis 2012. Et en plus semble fonctionner que sous Ubuntu et ses dérivées (Mint etc.)
    Pour Linux, on est plutôt mal barré. Reste les scripts pour couper la connexion si coupure du VPN