Sticky: TOP 5 des Meilleurs VPN 2018

NordVPN IPVanish PIA PureVPN ExpressVPN
Nbre de pays 60 60 28 141 94
OpenVPN
iOS – Android App
Proxy Socks5    
Extension navigateur  
Torrent et P2P autorisés
No LOGS
Connexions simultanées 6 5 5 5 3
Prix / Meilleurs tarifs au mois 3 ans pour seulement $99 ! 1 AN pour $77.99 $69.95 pour deux ans $69 pour deux ans 1 AN pour $99.95

5 derniers articles de Mahi

Share

5 Commentaires sur “Sticky: TOP 5 des Meilleurs VPN 2018”

LAISSER UN COMMENTAIRE

  1. Mahi dit :

    Je continue ici un peu la réponse du premier commentaire.

    Ce classement TOP 5 est purement généraliste et conviendra donc à un usage général: surf, p2p, streaming.

    Pour une top confidentialité dans un de mes posts précédents je conseille des VPN moins à la mode comme airvpn (bon confidentiel), proxy.sh, nordvpn

    Pour les tests de fuite et de reliabilité j’ ai du mal avec ces tests. expressvpn qui teste les autres avec son software et test réalisé par comparitech !!! hum hum

    Mais évidemment il faut voir et savoir qu’ il y a encore des VPN perfectibles et des logiciels à améliorer: le pptp est maintenant abandonné, la faille webrtc est maintenet quasi éliminé, les dns sont enfin expliqués, ….

    Je vais regarder ce fameux soft libre et ouvert d’ expressvpn (soi disant un très bon vpn question serveurs)

  2. Mahi dit :

    Remarques intéressantes.

    Le nombre de serveurs a été un marqueur commercial fort dans les années 2010-2013. C’est à celui qui en offrait le plus. Ce qui en soi à peu d’ intérêt car 90 % des utilisateurs se concentrent sur moins de 10 pays ! C’est pour cela que sur le blog on en fait de moins en moins allusions aux nombres de pays. Sur les serveurs virtuels cela fait longtemps que cela existe, HMA! fut le premier à le pratiquer.

    Le seul VPN qui possède une bonne dizaine de locations de serveurs c’ est IPVansih. La boite qui gère ce VPN possédait déjà leurs propres réseaux et serveurs avant de se lancer dans les VPN.
    Les autres louent !

    Si on va un peu loin on peut aussi se poser la question du rapport entre le VPN et les fournisseurs type Leaseweb à qui ils louent les emplacements. Quels sont les LOGS de ces hébergeurs ? Respectent-ils le nombre d’ IPs partagés ? Quels backbones utilisent-ils (Cogent ?). c’est en rapport avec l’ histoire des LOGS de PureVPN. PureVPN c’ est soumis aux autorités US même basés à Hong Kong car ils avaient sans doute pas le choix: paypal – moyen de paiement, hébergeurs, … Cela me rappel l’ affaire earthvpn .

    De toute façon cette histoire de logs c’est une roulette russe. pour l’ instant il n’ y a pas beaucoup de moyens de savoir qui et no logs ou pas. même les warrant canary n’ ont pas pris comme preuves.

  3. Arkys dit :

    Voici également quelques précisions sur la sécurité des clients-maison de quelques uns des fournisseurs vpn de la liste:

    1) le blogueur P. Bischoff, après des tests utilisant des outils d’ExpressVpn, a constaté il y a quelques mois que plusieurs clients vpn produisaient des fuites d’IP, d’importances variables.

    Parmi les vpn de la liste, ExpressVPN a réussi tous les tests, sans aucune fuite (rappel: les outils de test provenaient d’ExpressVPN), mais le client NordVPN a montré des fuites d’IPv6, de gravités faibles (Mac) à moyennes (Windows).

    Le client IPVanish a présenté un peu toute la gamme de fuite possibles, de gravité faible à importante

    2) Une étude publiée en 2015 et effectuée par des chercheurs des Universités Sapienza de Rome det Queen Mary de Londres a montré que, notamment, les clients IpVanish et ExpressVPN manifestaient des fuites IPv6, et, plus grave, étaient fragile vis à vis du « DNS hijacking » (à ne pas confondre avec le « DNS leak »).

    Il est possible qu’entre l’étude de 2017 par cette équipe de chercheurs, et le test de 2017 par P. Bischoff, le client ExpressVpn ait été corrigé.

    3) Un internaute (pseudo Mirimir, l’un des pilliers du site wildersecurity.com) a étudié lui aussi les éventuelles fuites d’IP d’une quinzaine de clients vpn.

    Il a constaté pour NordVPN une fuite IPv6 de gravité importante (Windows et Mac), mais aucune fuite IPv4, et pour PureVPN sur Windows une fuite IPv6 de gravité importante et une fuite IPv4 mineure. Pour PureVPN Sur Mac, une fuite IPV4 mineure et pas de fuite IPV6

    Et Malheureusement, aucun des fournisseurs vpn dont le client ne présentait aucunde fuite, ne figure dans la liste présentée ici des « 5 meilleurs VPN en 2018 ».

  4. Arkys dit :

    Il faut préciser que PureVPN n’a certainement pas de serveurs dans « 141 pays ». Il prétend peut être en avoir dans autant de pays, mais il triche sur la localisation de plusieurs d’entr’eux, notamment les plus exotiques. Ce sont pour la plupart les serveurs dans le nom desquels figure « vl » (pour « virtual location »). Ces serveurs vous promettent de vous connecter à des serveurs exotiques se trouvent en réalité aux USA ou aux Pays-Bas. Il en s de même pour ExpressVPN et HideMyAss.

    https://restoreprivacy.com/vpn-server-locations/

    Ce n’est qu’après que le blogueur de RestorePrivacy ait publié ces découvertes qu’ExpressVPN puis PureVPN ont fini par reconnaître que certaines localisations étaient effectivement « virtuelles », mais il a fallu que quelqu’un examine les choses de près pour qu’ils avouent ce qu’il en était vraiment. Leur honnêteté et leur éthique est donc questionnable.

    De plus, PureVPN a grâcieusement donné il y a quelques mois au FBI les logs de connexion d’un de ses utilisateurs. Etait-il obligé de le faire? Non. L’a-t-il fait? Oui. On se demande à quoi ça sert de se présenter comme étant un service localisé à Hong Kong, et relevant donc de la juridiction de Hong Kong, si c’est pour ête compliant vis à vis d’une autrorité US. Ce fournisseur ne devrait pas figurer dans le classement à mon avis.

  5. zubair khan dit :

    Nice article